Les Romains de Pompéi avaient une idée simple et géniale pour transporter le pain !

lundi 2 décembre 2019

Dans la Rome antique, le pain était avant tout une spécialité grecque. Il était très apprécié des Romains, pour preuve, à Pompéi, les archéologues ont dénombré une trentaine de "boulangeries". Vous allez me dire, c'est bien, mais quel est le rapport avec une quelconque innovation qui pourrait rendre notre monde plus propre ? Et bien à l'époque, il n'y avait fort heureusement pas de sac plastique, et le papier n'était pas encore connus en Europe.
Alors, comme faisaient-ils pour ramener le pain chez eux sans les transporter à main nue et sale ou sans utiliser de tote bag en lin floqué à l'effigie d'une sombre marque de tablette en plâtre ? Avec une ficelle ! C'est tout bête, mais il fallait y penser !

La vidéo est assez ancienne, mais pour ceux que ca interesse, voici la recette suposée du pain "de Pompéi" :

400g de biga (un levain italien, utilisé notamment dans le ciabatta)
20g de sel
530g d'eau
810g de farine de sarrasin

Mélangez tous les ingrédients sauf le sel pendant deux minutes. Ajouter le sel et continuer à mélanger pendant trois minutes.
Faites une forme ronde avec la pâte et laissez reposer pendant une heure. Mettez de la ficelle autour pour conserver sa forme pendant la cuisson. Faites des coupes sur le dessus du pain avant la cuisson pour aider le pain à monter au four et laissez cuire pendant 30 à 45 minutes à 200 degrés.

Comme beaucoup de techniques d'antan, cette ficelle jouait plusieurs rôles. Elle permettait au pain de bien monter, permettait aux clients de les transporter sans les salir, et, surtout, permettaient de les accrocher en hauteur pour éviter que les rongeurs n'en profitent. Ces ficelles, réalisées à partir de fibres végétales, étaient évidemment 100% bio (oui, la pétrochimie n'existait pas non plus) et 100% biodégradable.

Amis boulangers, si vous manquez d'idées pour des recettes respectueuse de l'environnement, avec un vrai goût rustique et que vous voulez être dans l'ère du temps, vous savez ce qu'il vous reste à faire ! Investir dans la ficelle !

Évidemment, l'idée derrière ce message, c'est surtout de réfléchir, à ce qui autour de nous pourrait être remplacé par des solutions bien plus simples et plus écologiques. Et que, parfois, les solutions les plus simples sont aussi très ancienne !

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.