La ville de Wuhan pourrait révolutionner le monde de l’aéronautique

mardi 12 mai 2020
Boeing British Airways Airport

La ville chinoise de Wuhan, qui est devenue tristement célèbre pour être à l'origine du coronavirus. Cette même ville héberge aussi un Institut des sciences technologiques. C'est dans cette institution universitaire qu'une équipe de chercheurs vient peut-être d'inventer le turboréacteur du monde de demain.

Un prototype prometeur !

Le principe de ce réacteur qui fonctionne sans énergie fossile, mais uniquement avec de l'air et de l'électricité est le suivant : l'air est comprimée à très haute pression. L'air circule ensuite dans une chambre d'ionisation à micro-onde. C'est là que l'air se transforme en plasma ! Et c'est justement l'éjection de ce plasma qui propulse le réacteur.

Cela dit, n'imaginer pas prendre un avion propulsé par le plasma cet été ! D'une part parqu'on n'a pas vraiment le droit d'aller à plus de 100 kilometres, et, surtout parceque l'équipe à l'origine de l'invention n'est pour l'instant qu'au prototype à très petite échelle.
En clair, le réacteur est pour l'instant capable de soulever une boule d'acier d'un kilo. Ce qui est déjà pas mal ! Selon les chercheurs, une fois stabilisés, optimisés et mis à l'échelle d'un avion de ligne, ce réacteur à plasma devrait avoir une poussée comparable à celle d'un turboréacteur classique.

Il n'y a plus qu'a espérer que ce mode de propulsion ne soit pas trop consommateur d'énergie, et que, surtout nous soyons en mesure de produire cette électricité de manière 100% renouvelable.

Et tant qu'on est au début du monde d'après, on peut aussi réver à un monde plus responsable pour ne plus voir de plage ruinée par le tourisme, de sentiers de randonnées innondés de plastiques, etc...

source

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.