Les ordinateurs portables sont de plus en plus fins et légers… Même si personne ne le demande vraiment…

Depuis que les ordinateurs portables et autres smartphones ont atteint une finesse et un poids relativement correct (ndlr : à peine le poids d’un yaourt grec pour le dernier iPhone) on peut franchement se demander si nos chers constructeurs, Apple en tête, ne nous prennent pas des êtres incapables de porter un ordinateur dont le poids est comparable à une bouteille de cidre…

Cela dit, effectivement, plus c’est léger et moins ce sera fatiguant de le transporter… Et surtout ce sera moins coûteux en ressources minières…

Un régime minceur et rien d’autre…

Sauf que, le problème, c’est que ce régime minceur est surtout une très bonne excuse pour rendre ces appareils irréparables et non-évolutifs. En effet, il y a encore quelques années, il était « relativement facile » de changer les cartes mémoires, les disques durs, réparer une pièce défectueuse. Mais ça c’était avant ! 
Dernier exemple en date, le dernier MacBook Pro, qui affiche fièrement 1,37 kg sur la balance est loin, très loin d’être un modèle de réparabilité. Il a d’ailleurs obtenu un lamentable 1/10 chez iFixit… Pour un appareil à près de 2 000 €, le fait de savoir qu’il sera quasiment impossible de le réparer… Ça pique un peu.

Il y a quelques années, Apple et les autres amoureux de l’obsolescence programmée, se contentaient de coller la batterie et d’utiliser des vis toujours plus étranges pour compliquer la réparation…

apple-logo-screw-head-featured-848x229

Aujourd’hui, les vis et la colle c’est dépassé, place au soudage ! Disque dur, batterie, RAM et même processeur, tout est soudé ! Autant vous dire que même avec un sèche-cheveux, vous allez avoir du mal pour changer la batterie…

Et la finesse, on en parle ?

Mais plutôt qu’un long discours, voici une petite vidéo promotionnelle…

Pratique, non ? Vous n’alliez quand même pas croire qu’un ordinateur à ce prix ne pourrait pas être multifonction…

Cela dit, cette course à la finesse est un peu de notre faute, nous les « journalistes spécialisés ». En effet, il y a si peu de différence entre un terminal et un autre que parfois le fait qu’il soit le plus fin ou le plus léger suffit à faire le buzz et faire couler l’encre numérique avec des titres du genre : « Incroyable, le nouvel MachinPhone 5F fait 1 mm de moins le 4F !« .
Mais mis à part l’exploi technologique, on ne se pose pas vraiment la question du pourquoi faire plus fin.

Car en réalité qui a besoin de faire rentrer un ordinateur dans une pochette perforée. À l’inverse, on aimerait bien que l’appareil soit plus épais d’un millimètre pour qu’il puisse se réparer plus facilement, ou qu’il soit plus lourd de quelques grammes pour avoir une autonomie supplémentaire.

Bref, en un mot, la course à la finesse est terminée, bravo à tous, le résultat est impressionnant… Même si la ligne d’arrivée a été franchie il y a déjà de nombreuses années ..! Maintenant, on veut du matériel durable et pratique, merci.

Laisser un commentaire