Le lock-in des capsules de café : une industrie basée sur le gaspillage

Lundi c’est poésie coup de gueule.

Ce n’est pas vraiment une révélation : nous nous enfonçons de plus en plus dans une économie et une industrie où l’idée est d’en acheter un maximum quite à polluer tout autant.
L’un des exemples le plus criant est sans doute les capsules de café (et maintenant de thé).
Pourquoi ? Car plutôt que d’acheter un paquet de café et remplir sa machine avec, beaucoup de fabricants, Nespresso en tête, vous proposent d’acheter une machine à café qui n’utilise que des capsules jetables. Et malheureusement ces capsules, bien souvent (pas toujours heureusement) se retrouvent dans la poubelle classique pour remplir toujours plus les décharges.

Évidemment pour l’industriel, c’est tout bénef : il vend son café plus cher et les consommateurs sont fortement poussés à utiliser ses capsules plutôt que celles des concurrents. C’est ce que l’on appelle le lock-in, une situation de monopole liée au format des capsules.

capsules de cafe machine

Par contre pour l’environnement et le porte-monnaie ce n’est pas vraiment aussi intéressant…

Alors pourquoi utiliser ce type de machine à café ?

  • C’est plus pratique, pas besoin de risquer de se salir pour mettre le café.
  • La machine est moins chère à l’achat. Oui, c’est vrai, par contre chaque café vous coûtera bien plus cher.
  • C’est tendance. Oui, c’est l’une des principales raisons, on aime avoir ce que l’on nous dit être bien, même si ça coûte cher et que ce n’est pas vraiment bon pour la Planète.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: Mieux comprendre les objectifs de la COP21, la conférence de la dernière chance | France News