Le Japon fait t’il vraiment de la science en chassant les baleines de l’Antarctique ?

Même si le titre de cet article est une question (à laquelle il ne sera pas bien difficile de répondre) je vous propose plutôt un coup de gueule à l’encontre du Japon et des instances internationales qui autorisent le « prélèvement » létal de plusieurs centaines de baleines. Par contre, rassurez-vous, cette chasse est uniquement à but scientifique !
Cela dit, une fois l’animal tué pour la science, il ne faut pas gâcher, la viande est donc vendue au Japon pour officiellement « financer le programme de recherche ».

Voilà pour les faits, passons maintenant à la critique et posons nous les bonnes questions :

Pourquoi écrire en gros RESEARCH sur les bateaux harpons ? Sur les vrais navires scientifiques il n’y a pas cette inscription.

chasseurs de baleines drone sea sheperd
L’un des sujets d’étude de ces « scientifiques » est d’analyser l’évolution des populations de baleines et réaliser un suivi de l’écosystème de l’Antarctique. Très bien. Par contre, il faudra m’expliquer pourquoi faut-il forcément tuer plus de 500 baleines par an pour y arriver ? Surtout quand on sait qu’elles sont déjà menacées !

Et surtout est-ce qu’en voyant ces images filmées par l’association écologique Sea Shepherd vous avez vraiment l’impression de voir des scientifiques ? Moi, honnêtement non.

Quels sont les résultats après plus de 10 000 baleines tuées ? Aucune publication n’a été faite dans la revue scientifique généraliste de référence Nature en tout cas.

L’association écologiste des bergers des mers est de nouveau parti à l’assaut des baleiniers nippons, alors si vous voulez en savoir un peu plus sur leurs moyens d’action musclés de l’association, c’est ci-dessous.

source

Laisser un commentaire