Et si l’impression 3D avec des filaments de bière pouvait mettre fin à la surproduction ?

L’un des problèmes avec l’industrie telle qu’elle existe aujourd’hui, c’est que l’on produit en masse sans même savoir si ce qui a été produit va être utilisé ou non.
En effet, on ne compte plus les milliers de voitures neuves invendues et autres téléphones qui resteront dans leurs belles boites… Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne voulons pas attendre ne serait-ce que quelques jours entre le moment où l’on désire un objet et où on l’a entre les mains.
Et je ne reparle même pas du fait que ce produit est conçu pour être au top que quelques mois pour vous inciter à en acheter un autre rapidement pour consommer encore plus les ressources qui s’épuisent.

Mais il y a des solutions, comme par exemple l’impression 3D qui permet de créer facilement et relativement rapidement des objets à la demande ! Ce qui permet, au passage de créer des pièces-détachés dont la production a été interrompu… Ou qui ne sont tout simplement pas disponible pour que vous rachetiez l’ensemble.

buzzed fil imprimante biere

Pour rendre les imprimantes 3D encore plus Geek et Bio, 3Dom propose Buzzed, un nouveau filament pour imprimante 3D qui est constitué de drêches. Ces résidus du processus de fabrication de bière terminent généralement comme nourriture pour animaux ou en biocarburant.
Par contre il n’est pas précisé si l’objet imprimé peut être dégusté, ni si les rongeurs le grignoteront une fois que vous l’aurez utilisé pour remplacer un pied de table, ce qui peut être gênant si vous teniez à sa stabilité…
En tout cas, nous, on a envie d’essayer, et qui sait, un jour, on ne produira plus pour rien !

source

Laisser un commentaire