Comment choisir l’eau pour préparer les biberons de bébé ?

    Quand on est jeune papa, l’une de nos principales missions, c’est la logistique, et entre-autre, de sélectionner avec soin l’eau qui compose la majeure partie des biberons de nos bébés ! Alors évidemment, l’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour les nourrissons, mais il ne faut pas se stresser quand on complète ou on le remplace par du lait infantile ! Et pour ce faire, il faut de l’eau…

    Sauf si vous avez un puit, au tel cas, vous devrez faire analyser votre eau avant de l’utiliser pour préparer les biberons, vous avez généralement deux choix possibles : au robinet ou en bouteille.

    Peut-on utiliser l’eau du robinet dans les biberons ?

    Dans les villes, s’il n’y a pas de plomb dans les canalisations de votre maison/immeuble, l’eau du robinet est généralement de bonne qualité, il faut cependant prendre certaines précautions avant de l’utiliser :

    • Laisser couler l’eau pour évacuer l’eau qui aurait pu stagner dans les tuyaux.
    • Utiliser uniquement l’eau la plus froide.
    • Ne pas utiliser de filtre à eau de quelque sorte que ce soit.
    • Nettoyer la tête/grille du robinet régulièrement.

    Pour accéder aux résultats de qualité de l’eau potable de votre commune, le gouvernement a mis en place ce site. Voici par exemple les données analytiques pour la ville de Lyon :

    Quelle marque d’eau en bouteille choisir ?

    Autre solution donc, l’eau en bouteille !
    Dans l’inconscient collectif, on se dit que l’eau en bouteille est plus propre et moins polluée que celle du robinet… Évidemment, ce n’est pas forcément vrai… Loin de là ! Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs il y a quelques années rapportait même que des eaux de grandes maques comme Cristaline, Vittel, Volvic, Salvetat, Mont Roucous et d’autres contenait des traces de pesticides, d’hormone de synthèse, de médicaments et d’autres composé chimique que l’on ne cherche pas forcément dans une eau que l’on pense pure.

    En France, les eaux pouvant être consommée par les femmes enceintes et les nourrissons sont celles dont la concentration en nitrates n’excède par 50mg/L, mais rien n’est dit sur ces autres polluants.
    Or aucune étude récente et publique n’est disponible pour savoir quelle eau est la moins pollué, et on ne peut se baser que cette ancienne étude, qui à l’époque favorisait surtout les eaux provenant des glaciers alpins, y compris celles des marques de supermarchés.

    source

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.