Google voudrait que vous consommiez moins d’énergie quand vous visitez des sites internet

Quand vous visitez un site web, comme celui-ci par exemple, votre appareil va récupérer le contenu de la page sur le serveur qui héberge les données, ce serveur va ensuite vous renvoyer ces données telles que le développeur du site a prévu qu’il vous les retourne, et enfin votre machine va afficher le tout sur votre écran après avoir interprété le code. Évidemment plus le code sera compliqué coté client (vous) plus votre ordinateur va avoir des difficultés a afficher le contenu. Par exemple si le développeur a mis une commande qui tourne en boucle tant qu’elle n’a pas trouvé un identifiant qui n’existe pas dans le contenu de la page, votre navigateur va probablement souffrir avant d’afficher une erreur.

compression fichier internet

Pour ce type de problème, malheureusement mis à part modifier le code javascript il n’y a rien à faire. Mais il n’y a pas que ça qui fait que votre machine consomme de l’énergie, le simple fait de télécharger le contenu consomme également de l’électricité. Du coup si la page et sont contenu sont compressés et que toutes les images sont envoyées à la bonne taille (et pas en ultra HD pour une simple vignette), forcement, il y aura moins de données à transférer, et donc moins d’énergie consommée. Sauf que voilà, vous n’avez pas accès au code des sites internet, vous ne pouvez donc pas jouer sur ce paramètre.
Depuis de nombreuses années déjà, le navigateur web Opéra propose une option pour économiser la bande passante. La technique consiste a supprimer les données superflues et d’optimiser ce qui peut l’être (image et code).
Pour l’utilisateurs, bien plus nombreux, Google propose désormais cette option via ce plugin Cependant, même si l’économie est bien réel et l’impact sur l’environnement indéniable, il n’en reste pas moins vrai que Google (et Opéra) pourront aussi en profiter pour modifier le contenu des pages, traces la navigation et donc enfreindre le principe de neutralité du net… Affaire à suivre !

Laisser un commentaire