Mais que vont manger les astronautes pendant leur voyage vers la planète mars ?!

Si tout se passe comme prévu, dans une dizaine d’années, le Space Launch System, le lanceur spatial lourd de la NASA devrait s’envoler vers la Lune avec un équipage humain à son bord. À partir de 2028, la destination sera plus ambitieuse, puisque ce sera Mars et la lune Phobos… Sauf que problème, rien que pour y aller, il faut 6 mois… Il faut donc, en plus d’emmener un bon paquet de jeux, prévoir de la nourriture pour 4 personnes pendant au minimum 2 ans. Au total si l’on se base sur de la nourriture conventionnelle, ça fait 2 tonnes, et ça prend beaucoup, beaucoup de place. Or dans un vaisseau qui fait à peine la taille d’un petit bus, la place, c’est une denrée rare ! Sans parler du poids qui évidemment demande de l’énergie pour s’envoyer dans l’espace…

Dans la station spatiale internationale, des ravitaillements sont envoyés régulièrement, généralement, c’est de la nourriture déshydratée qui ressemble à ceci :

Sur les missions martiennes pas de ravitaillement, il faut donc tout emmener, l’eau, l’air et la nourriture, et pour réduire la taille et le poids de cette dernière, des scientifiques en alimentation humaine ont planché sur des barres hypercaloriques qui pour le moment voici le résultat :

nasa-food-bars

Chacune de ces barres contiennent entre 700 et 800 calories, l’équivalent de 3 barres type « Mars ». Pour varier les plaisirs, ces barres high-tech sont disponible pour le ptidej en plusieurs saveurs comme banane, canneberge orange, gingembre vanille. Il ne reste plus qu’à varier un peu les menus et trouver des solutions pour les autres repas de la journée. Mais le plus gros défi n’est pas vraiment technique. En effet, la nourriture joue un rôle important dans notre bien-être, et manger la même chose, sous forme de barre, tous les jours, dans un espace minuscule va demander d’avoir un moral hors-norme…
Cela dit, d’autres alternatives pourraient aussi être envisagées comme la culture de salades et autres légumes. Les astronautes de l’ISS ont d’ailleurs déjà fait pousser de la laitue romaine rouge et l’ont consommée sans problème.

En attendant qu’il soit possible de transporter des graines et de faire pousser dans plante dans un tout petit espace et dans des conditions extrêmes, la question est donc de savoir si la nourriture en barre, aussi technique soit-elle pourra être consommée pendant plusieurs mois sans que l’équipage ne soit totalement déprimé.

source

Laisser un commentaire