Et si les voitures autonomes pouvaient remettre du vert dans les villes ?

Depuis quelques semaines, le blog est un peu à l’abandon ! Rassurez-vous, c’est que temporaire, en effet nous étions au Japon et avions pas mal de boulot !
Tout ça pour vous souhaiter une bonne année et nos meilleurs vœux geek et bio pour cette année 2018.

Pour commencer l’année, voici un sujet qui va probablement être le sujet tech’ de l’année, la voiture autonome.
Techniquement, les voitures autonomes ne sont plus de la science-fiction, elles sont là et elles fonctionnent. Certes, ce n’est pas encore infaillible, mais elles sont déjà meilleurs que nous, humains. C’est un fait, alors la question n’est pas de savoir si ce type de voitures remplacera les traditionnels, mais quand. Car objectivement, le seul problème, et il est énorme, c’est que cette technologie va mettre en péril des dizaine de millions d’emplois dans le monde.

Aujourd’hui, je vous propose de voir le coté positif de ce type de voitures, pour commencer, je vous propose une petite vidéo qui bien qu’en anglais et minimaliste explique très bien notre problème avec les voitures :

C’est un peu caricatural, mais effectivement, nous sommes, tous, de mauvais conducteur quand il s’agit d’utiliser une même route avec d’autres usagers. Notre temps de réaction est très variable, nous estimons mal les distances et la coordination entre les voitures est quasi nulle. Or c’est justement c’est point qui sont à l’origine des bouchons, eux-mêmes responsables de la consommation inutile de ressources et donc d’une partie de la pollution.

Or, avec les voitures autonomes, ce problème disparaît. Du coup moins de bouchons, moins de pollutions, plus de fluidité et donc moins de voitures nécessaires. Et surtout, bien moins d’accident de la route !

Et ce n’est pas tout…

Au Japon, même si le pays n’est pas encore la référence en matière d’économie des ressources, la réduction du nombre de voitures dans les villes est franchement appréciable. En effet, même à Tokyo, dans les rues ou les boulevards, pas de traces de voitures garées sur les côtés ! Rien qu’au niveau visuel, imaginez nos villes débarrassées des voitures en stationnement… Alors évidemment, en France c’est inimaginable d’interdire le stationnement dans la rue, mais avec l’arrivée des voitures autonomes et partagées, ça devient possible et plutôt logique. Effectivement, si la voiture devient un moyen de transport intelligent, on peut imaginer une flotte de véhicule disponible à tout moment pour transporter des passagers d’un point A à un point B quand ils le veulent, ce qui, à l’origine, est le seul et unique but de la voiture personnel.

Or, avec ce type de schéma, il y aurait besoin de beaucoup, beaucoup moins de voitures. En effet, toutes les voitures stationnées dans les rues et les parkings sont parfaitement inutiles, en ville, certaines voitures sont utilisées que quelques heures par mois, et la plupart ne sont utilisées que 5 à 10% du temps. Pourtant, ces voitures ont nécessité des ressources pour être construite, et leurs propriétaires paient pour les garder.

Laisser un commentaire