Comment voir facilement les secrets cachés derrière les étiquettes de ce que nous mangeons ?

Il y a quelques mois, je vous parlais du Nutri-Score, un indicateur non-obligatoire que les industriels de l’agro-alimentaire pouvaient utiliser sur leurs emballages. Comme vous l’avez remarqué, on ne peut pas dire que ce logo nutritionnel soit très présent sur les packagings… On se demande bien pourquoi d’ailleurs.

Pour contourner ce boycott, une application made in France vous permet de faire la même chose que ces étiquettes mais en version high-tech. Le principe est simple, vous lancez l’application, scannez le code-barre du produit que vous voulez acheter et lisez le résultat sous forme de pastille de couleur. Exactement pareil que le Nutri-Score. La différence, c’est qu’il est possible d’aller plus loin ! En effet, l’application vous dit aussi pourquoi le produit est mauvais, médiocre, bon ou excellent. Exemple avec le moins bon élève de ma liste :

On voit clairement que c’est trop sucré, (un peu) trop gras et (un peu) trop calorique… Ce qui est relativement normal pour un brownie, mais surtout, on voit qu’il y a des additifs nocifs, là encore, il est possible de voir le détail de ces additifs. Dans cet exemple, on apprend que ce gâteau contient de l’E450i, un agent de texture nocif pour la santé. L’application va encore plus loin puisqu’elle va chercher dans la base de données, s’il y a un produit approchant qui est meilleur pour la santé. Ce n’est pas souvent identique, mais ça a le mérite d’exister. D’autant plus que ces produits de substitution sont sélectionnés uniquement par leurs qualités et non par des accords commerciaux entre les marques et Yuka.

Mais d’où viennent ces données ?

Bonne question Michel. L’application utilise la base de données Open Food Facts, un projet citoyen à but non-lucratif créé par des milliers de volontaires à travers le monde dont le but est de répertorier les produits alimentaires du monde entier. A l’heure où j’écris ces lignes, ils en sont à 131489 produits. Pour avoir testé l’application quelques jours, il n’arrive que très rarement que le produit que vous voulez analyser n’y soit pas.

Alors évidement, le but n’est pas de ne manger que des produits classés excellents, l’idée est plutôt de vous aider à choisir entre plusieurs produits sans passer des heures a lire les étiquettes. L’application n’est d’ailleurs pas parfaite, en effet, même si un produit « bio » sera toujours mieux noté qu’un produit classique avec les mêmes ingrédients, un produit local utilisant des ingrédients de qualité ne sera pas mieux noté qu’un autre qui sera fait avec des ingrédients de moins bonne qualité cultivés à l’autre bout du monde. Cela dit, c’est un très bon début, et un must have dans votre smartphone !

L’application Yuka est disponible sur les stores Android et Apple, pour en savoir plus, c’est par ici.

Laisser un commentaire