Mieux que les courses de F1, les championnats de Formule électrique ! 

La formule 1, en plus d’être une compétition sportive est surtout un moyen pour les constructeurs de démonter leur savoir-faire et une plate-forme idéale pour faire de la recherche et du développement. Cerise sur le gâteau, ces courses sont suivies dans le monde entier et les retombées médiatiques sont énormes pour ces constructeurs.
Cela dit, même si la R&D est toujours bien présente dans la F1, le moins que l’on puisse dire, c’est que les voitures thermiques ne sont plus vraiment en odeur de sainteté. En effet de plus en plus de pays, dont la France, pénalisent de plus en plus les voitures à essence. Et on ne parle même pas du fait que le pétrole se raréfie et son exploitation est de plus en plus polluante.

De l’autre côté du ring, la voiture électrique se développe frénétiquement et perd son image de véhicule pépère et un peu gadget. Bonne nouvelle depuis quelques année, un championnat de Formule 1 électrique (Formule E) a été créé ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces courses n’ont absolument rien a envier à la F1 !
En effet, tout comme pour la F1 à ses débuts, cette compétition est une aubaine pour les constructeurs et équipementiers qui ont à leur disposition un banc d’essai de compétition pour améliorer les Formules E, et les voitures de série.

Au niveau de la compétition en elle-même c’est évidemment assez similaire à la F1, avec tout de même quelques changements. Par exemple, l’arrêt au stand est très différent, plutôt que de « recharger » la voiture, ce qui serait bien trop long, ce sont les pilotes eux-mêmes qui changent de voiture pour en prendre une rechargée au maximum. Autre exemple, que je trouve franchement génial, c’est la possibilité de faire jouer le public avec le « Fan Boost » ! Pour chaque course, le public est invité à voter pour leurs champions, les trois pilotes ayant reçu le plus de votes bénéficient d’un « boost » de 2,5 secondes, qui augmente temporairement la puissance de 180 à 270 CV. Les pilotes peuvent utiliser ce « joker » quand ils le souhaitent lors de la seconde partie de la course.

Pour les curieux, voici à quoi ressemble une course de Formule E en plein Paris… et sans aucune pollution :

Comme quoi, il est possible d’aimer les sports mécanique et l’écologie.

Laisser un commentaire