Les roses bioniques seront-elles bientôt capables de produire de l’électricité ?

En suède, il n’y a pas que de meuble en kit, loin de là ! En effet, à l’université de Linköping une équipe de chercheurs ont réussi à créer des circuits électroniques au cœur même de plantes.

Pour réaliser cet exploit, ils ont trempé les tiges de roses dans un polymère, du Pedot-S (ethylenedioxythiophene) pendant un à deux jours. Ce polymère est à la fois biocompatible et un bon conducteur.
Le gel, une fois absorbé par la plante forme des genres de fils conducteurs au sein des conduits qui d’ordinaire canalisent la sève. Et, bien évidemment la circulation des éléments nutritifs n’est pas perturbée par cette technique.
Ce véritable mini réseau électrique qui part des racines jusqu’aux feuilles pourrait avoir de très nombreuses applications… Comme par exemple faire changer la couleur des roses sur demande, génial non ?!

systeme-photo-rose-bionique

Plus intéressant, il serait aussi possible de créer des piles à combustible électrochimiques grâce à la conversion de la photosynthèse en électricité. Autre idée, la fabrication d’antennes naturelles, pour, un jour remplacer les antennes 7G au sommet des immeubles. La production électrochimique pourrait aussi être produite via ces roses !

Au niveau de l’agriculture aussi cette découverte pourrait avoir des répercussions importantes, notamment dans la gestion de l’état des santé des plantes

source

Laisser un commentaire