EasyJet dévoile son projet d’avion hybride, une vraie bonne idée !

Pour rendre le transport aérien toujours plus vert… et surtout aussi, toujours plus rentable, lundi, la compagnie aérienne EasyJet a dévoilé son idée pour un concept d’avion « hybride ».
J’avoue quand j’ai lu le titre, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un avion capable de ne pas utiliser que du kérosène en vol. Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas vraiment le cas !
En effet, l’idée du champion du low-cost est de ne plus utiliser les réacteurs lors des trajets au sol, mais d’utiliser un système à hydrogène.

easyjetproto

Ce concept d’avion hybride repose donc sur une pile à hydrogène situé dans l’une des soutes de l’appareil, d’un système capable de stocker et de moteurs dans chaque roue arrière. De la même manière que le système de récupération de l’énergie cinétique qui équipe les Formule 1, l’énergie libérée lors du freinage serait stockée. Une fois l’énergie emmagasinée, elle serait ensuite réutilisée pour les phases de roulage. Des capteurs solaires complèteraient le système.

L’avantage des moteurs à hydrogène, c’est qu’il ne rejette aucun déchet, mieux, il ne rejette que de l’eau « propre ». Et comme EasyJet veut mettre le paquet sur l’optimisation, cette eau sera réutilisée dans le système d’alimentation en eau de l’appareil.
D’après leurs calculs, le roulage au sol représente près de 4% de la consommation de carburant, ce qui par an, représente tout de même 50 000 tonnes de carburant (pour leurs 240 Airbus A319 et A320).

Autre avantage pour la compagnie, si les avions sont équipés de moteurs dans les roues, plus besoin de « pousseurs », ces tracteurs qui déplacent les avions sur le tarmac. Donc plus de retard dû au fait que le pousseur n’est pas disponible.

Si tout se passe comme prévu, et avec le soutien des industriels du secteur, EasyJet devrait pouvoir tester cette technologie avant-gardiste dès cette année.

Je me pose tout de même une question, pourquoi Airbus ou Boeing n’y on pas pensé plus tôt ?

Laisser un commentaire