Pourquoi j’ai hâte d’aller en Égypte avec Bayek le Medjaÿ ?

Après quatre ans de développement et un budget situé probablement entre 200 et 300 millions de dollars, Ubisoft sort aujorud’hui le tant attendu Assassin’s Creed Origins qui envoi le joueur en -49 dans l’Égypte antique pour incarner Bayek de Siwa, le dernier des Medjaÿ.
A titre personnel, je fan de la franchise Assassin’s Creed. En effet, en plus d’aborder l’Histoire de façon ludique, ou tout du moins, d’intéresser les joueurs à notre Histoire, le jeu n’est pas une nième copie de jeu de tir comme Battlefield ou Call of Duty. Et il faut l’avouer, dans le domaine, c’est assez rare pour le noter. D’ailleurs l’excellent Youtuber Nota Bene a récemment fait une vidéo où il décrit ce coté historique, qui fait tout l’attrait du jeu.

Bon après, soyons franc, la licence a aussi quelques points négatifs comme son gameplay parfois répétitif, ses bugs récurrents et l’intelligence artificielle des ennemies perfectible.
Là où le jeu est vraiment intéressant, c’est donc dans sa capacité de nous faire revivre une période du passé (NDLR : le rêve de tous les amoureux d’Histoire). Et forcément, comme il y a 2000 ans, il n’y avait ni smartphone ni photo, les développeurs ont fait appels à de vrais historiens pour créer un monde le plus proche possible de cette réalités théorique. Evidemment, le jeu ne se veut pas 100% authentique, car d’une part ce n’est pas possible, et d’autre part il s’agit d’une oeuvre de fiction. Certains faits historiques ont donc étés romancés pour mieux coller à l’histoire. Mais l’immersion elle, se veut réaliste, au bout de quelques minutes de jeu, vous vous sentez loin des voitures, des smartphones, du béton et autres pollutions de notre temps.

C’est pour cela que ce jeu est selon moi un formidable moyen de voyager, pour découvrir, virtuellement bien sûr, d’autres mode de vie, d’autres lieux, et surtout loin des problèmes que connait actuellement cette région. Le tout sans bouger de chez soi, et sans prendre de transport polluant. Cela dit, ne prenez pas cette dernière « excuse » pour jouer toute la journée !

D’ailleurs, pour permettre au plus grand nombre un genre de visite guidé culturelle dans l’Egypte antique, un mode de jeu « Discovery Tour » a été spécialement conçu ! Exit les scènes de combat le scénario et le gameplay pour ne garder que le coté culturel et historique du jeu. Le but, proposer une dizaine de tours guidés dans un univers interactif et en 3D.

Bref, des jeux comme ça on en voudrait plus souvent ! Car c’est en connaissant notre Histoire que l’on peut, il me semble, mieux anticiper l’avenir.

Laisser un commentaire