[Voyage] Pourquoi ne faut-il PAS aller en Australie ? 

Voilà quelque temps que nous sommes revenus du pays des kangourous et des longues lignes droites ! Alors avant de vous dire pourquoi nous ne vous conseillons pas d’y aller, je vais vous dire pourquoi nous y sommes allés.

Depuis des années, nous, les deux rédacteurs de GeeketBio, rêvions d’aller en Australie, de faire un long road trip de vivre au rythme du bush. Alors que nous étions à deux doigts d’avoir les billets d’avion, notre attention est attiré par une vidéo sur YouTube, qui en résumé décrivait le pays comme « de grandes lignes droites avec un truc à voir tous les 500 km »…

Vous l’aurez deviné, on a voulu aller vérifier par nous-mêmes !

La Tasmanie, un petit bout d’Australie 100% nature

Premier stop dans notre périple, la Tasmanie. Une île pas si petite que ça qui vous donne vraiment l’impression d’être au bout du monde ! Et surtout, si vous aimez la nature et les belles randonnées, les parcs nationaux comme celui du Freycinet sont à couper le souffle, vraiment ! Tout ou presque est nouveau pour nous, la faune, la flore, et même l’ambiance des « grandes villes »… En tant qu’écoresponsables convaincus, ce qui nous a surtout étonné, c’est cette volonté farouche de vouloir protéger ce joyau vert. Rien qu’à l’aéroport, un chien est là pour sniffer nos valises, mais ce n’est pas que pour la drogue, c’est aussi et surtout pour voir si on ne ramène pas des matières organiques qui pourrait venir se développer sur l’île.

Une fleur de Banksia

Une fleur de Banksia

En France, ou de manière générale en Europe, quand on se balade en forêt, même dans des réserves, il est assez rare de voir autre chose que des petits oiseaux… Labas, il est courant de voir des oiseaux bien évidemment, et pas que des petits, mais aussi des kangourous, des opossums, des reptiles… C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’il est fortement déconseillé de rouler de nuit, en effet beaucoup de ces animaux sont nocturnes, et malheureusement, ils ne savent pas ce qu’est une route. Or les routes ne sont pas éclairés et bien souvent sur de longues lignes droites, à 80km/h, vous ne voyez l’animal qu’au dernier moment, et l’éviter n’est pas facile. Du coup, la nuit, observez les pingouins Bicheno, ou allez prendre un fish and chips chez Mures Lower Deck !

L’Australie de l’Ouest et ses étendues sauvages

Second stop, Western Australia, un territoire aussi grand que la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni… réunis ! Avec une population comparable à celle de Paris… intra-muros ! Bref, autant vous dire que sur longues lignes droites, vous n’allez pas croiser grand monde, surtout si vous vous éloignez de Perth. Heureusement, il y a plein de choses à voir et à faire, même au milieu du bush (je ferais un autre article à ce sujet), et, surtout, c’est l’aventure, 300 km sans voir la moindre maison et tout d’un coup, sortie tout droit de Mad Max, une road-house pour faire une halte et voir ce genre de road-train, impressionnant.

dsc_9086_20160512_114742

Sur la route, pensez aussi à ouvrir l’œil, même au beau milieu du désert, il est possible de voir des termitières, des reptiles, des perroquets et d’autres usagers qu’il ne faudra surtout pas oublier de saluer à votre manière :

dsc_0129_20160518_110103

Cela dit, même si parcourir plus de 6 000 km en van fait largement partie de l’aventure, on est surtout allé en Australie pour voir la nature et se ressourcer, alors mieux qu’un long discours, voici quelques photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme vous pouvez le voir, il y en a pour tous les goûts, même pour les fans, comme moi, de la NASA !

Mais revenons au sujet principal, pourquoi ne PAS aller en Australie ? Pour être franc, il n’y a qu’une raison, la peur de devenir accro à ce pays magnifique où il est encore possible de voir le ciel comme l’ont vu les premiers hommes, de voir la nature à l’état brut, bref de vivre un retour aux sources.

Laisser un commentaire