Le Japon un modèle de respect de l’environnement qui a aussi beaucoup à apprendre ! 

Quand vous arrivez au pays du soleil levant, la première chose qui frappe après les tenues « kawaii » et la zenitude de ses habitants, c’est la propreté. Tout est nickel, presque aucun papier par terre, pas de mégots de cigarette, pas de chewing-gum… Pourtant pour trouver une poubelle dans la rue, ce n’est pas franchement simple, et quand vous en avez trouvé une ce n’est pas forcément pour le type de déchets que vous voulez jeter. Bref, il nous est arrivé de garder notre détritus une bonne partie de la journée.

Plus de poubelles pour des rues plus sales…

En France, comme dans beaucoup d’autres pays, les poubelles sont à tous les coins de rue. Pourtant en ramassant la totalité des déchets dans un seul arrondissement de Paris, on en trouverait sûrement plus que dans toute la mégalopole de Tokyo, malheureusement, j’exagère à peine.

rue de tokyo propre vélo

De bonnes idées pour limiter le gaspillage

Les japonais sont les grands pros de l’optimisation, même dans les toilettes ! Si vous connaissez déjà ces trônes futuristes, je ne vous apprendrai rien,, mais pour ceux qui n’ont pas eu la chance de s’asseoir sur ce type de toilette, sachez que c’est l’avenir ! Tout d’abord, la cuvette est chauffée, pas top pour l’économie d’énergie d’ailleurs, mais pour le reste c’est franchement bien pensé. Pour limiter l’utilisation de papier toilette, un petit jet escamotable se place en dessous pour nettoyer… enfin, vous m’avez compris.

Une fois que vous avez terminé, vous tirez la chasse d’eau et cherchez le lave-mains des yeux… Sauf qu’il est intégré au-dessus du réservoir des WC, et que c’est justement ce robinet qui rempli la cuve des WC, ce qui permet d’économiser l’eau pour se laver les mains…

toilette lave main integré japonais

Pour les déplacements aussi, les villes comme Tokyo, avec un excellent maillage de transport en commun fiable et rapide on réussi à fortement réduire la pollution automobile. Du coup même aux heures de pointe, il y a relativement moins de voitures que dans nos villes.

Et les exemples de ce type sont extrêmement nombreux : assainissement de rivière, tri des déchets, et surtout l’éducation. Certains musées au travers de jeux interactifs nous montrent quel sera notre futur si nous ne changeons pas rapidement notre mode de vie.

Mais…

Malgré tout ces bons points, certains aspects de la vie de tous les jours laissent pantois. C’est notamment le cas de l’isolation des maisons qui est extrêmement mauvaise. Au point que sans chauffage et avec une température extérieure avoisinant zéro, la température dans les pièces chutent en quelques dizaines de minutes… Les chauffages servent donc majoritairement à chauffer l’extérieur.
Au niveau de l’éclairage urbain aussi, les milliers de néons et d’écrans géants consomment énormément d’énergie et son généralement allumé toute la nuit… Même si la transition énergétique est en bonne voie au japon, cette surconsommation pose problème.

Mais au-delà de ces problèmes strictement technique et financier, ce qui surprend le plus au Japon, c’est cette volonté de rendre leur environnement plus propre et plus proche de la nature, et en ça nous avons beaucoup à apprendre !

Laisser un commentaire