En Antarctique, chevauchez une baleine pour voir notre planète sous un angle très différent !

Dans ce monde de brutes, je vous propose de commencer cet article par une petite chanson douce de l’album Mobilis in Mobile de L’Affaire Louis’ Trio :

J’irai voir tôt ou tard
Si les sirènes existent
Sur le dos des baleines
Je suivrai leur piste
Car nul ne résiste…

Alors perso, je ne sais pas si les sirènes existent, ce qui est certain, c’est que les baleines, elles, elles existent ! Même si on ne sait pas encore pour combien de temps…

Pour mieux connaitre ces géants des mers, quoi de mieux que de poser une caméra sur le dos de ces cétacés :

C’est l’idée des scientifiques de la WWF Australienne qui lors d’une expédition en Antarctique ont fixé une caméra ventouse sur le dos de baleine à bosse et de Minke. Derrière ce projet, un objectif, mieux connaitre la vie sociale de ces mammifères et comment font-elles pour respirer sous la banquise.
Autre objectif, et non des moindre, étudier l’impact du changement climatique et l’appauvrissement des océans, et notamment la chute de la population de krill.

Grace à ces caméras, les chercheurs ont remarqué que les baleines passent une grande partie de la journée a socialiser et se reposer. C’est en soirée et soir et la nuit qu’ils se nourrissent, oui, il n’y a quasiment que les humains qui dorment profondément plusieurs heures d’affilée.

Mais, évidemment, le principal but de cette vidéo, c’est surtout de montrer au monde, notre planète vue par d’autre habitants de cette bien belle bille bleue… Et qui sait, aider à la protection de ces autres habitants de notre planète, qui en plus de ne pas voter, ne participent pas non plus aux décisions politiques et commerciales qui influent énormément sur leurs vies.

source

Laisser un commentaire