Pourquoi les gouttes de pluie ne nous blessent pas en tombant ?!

C’est vendredi, alors pour se détendre avant le week-end, je vous propose une question métaphysique que vous vous n’êtes peut-être jamais posé, mais qui vaut quand même le coup qu’on en parle !

Quand on lâche ne serait-ce qu’un petit objet du haut d’un immeuble, celui-ci prend de la vitesse et peut sérieusement blesser un passant en bas… Or la pluie, qui tombe de bien plus haut, nous laisse plutôt une impression de douceur. Alors pourquoi ?!

La vitesse terminale

Quand un objet tombe en chute libre, il devrait accélérer continuellement. Sauf que sur Terre il y a, en plus de la gravité, une atmosphère relativement dense. Cet air freine sans cesse l’objet et à un certain point les forces d’accélération et de freinage s’équilibrent pour donner à l’objet une vitesse constante appelée vitesse terminale. C’est le principe de la « résistance de l’air ». Pour ceux qui veulent faire un peu de math, la NASA a publié des explications bien plus détaillées sur ce qu’est ce phénomène.

Cette vitesse terminale est variable en fonction de la forme de l’objet ou tout du moins sa surface frontale et de son poids. Pour une goutte d’eau qui ne pèse que quelques milligrammes et dont le diamètre n’excède pas 4mm cette vitesse est d’environ 10 mètres par seconde.

Du coup, la force exercée sur chaque goutte de pluie est très faible, et comme, en plus, l’eau n’est pas un matériau franchement dur, le choc avec un oiseau par exemple ne provoque aucun dégât. CQFD…

Bonus track

Ce débat étant assez rapide à clore lors d’une soirée, voici un autre sujet, bien plus intéressant, qui devrait vous faire passer une excellente soirée geek, surtout parce-que personne n’a la réponse, même pas Elon : Est-ce que l’on vit dans une simulation informatique crée par les futures générations ?

Les deux options que proposent Elon sont assez flippantes !

Laisser un commentaire