Qu’allez-vous faire de votre voiture essence toute neuve dans quelques années ? Probablement pas grand chose !

La ville de Paris a décidé de prendre les devants en termes de transition écologique. En effet après l’interdiction des voitures diesel d’ici 2024 (année des JO), la capitale veut aller plus loin et interdire, à partir de 2030 – toute la subtilité est dans le « à partir de » – les voitures électriques.

Pourquoi ? Car en 2015 à la COP21, Paris a pris l’engagement d’être neutre en carbone et d’utiliser 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050. Le but évidemment, limiter le réchauffement climatique en réduisant les émissions polluantes et, aussi, notre dépendance au pétrole. Évidemment, en tant que Geek et Bio, on ne peut qu’applaudir cette décision. Mais qu’est-ce que cela implique vraiment ?

Ne plus acheter de voitures essence et encore moins diesel

Aujourd’hui quand un Français achète une voiture neuve, il la revend, en moyenne au bout de 4 ans. Si vous achetez une voiture aujourd’hui, vous la revendrez donc autour de 2022. Autant dire que si c’est un diesel, vous pouvez d’ores et déjà vous dire, que vous n’allez pas en tirer grand-chose, surtout si vous habitez Paris et que ce type de motorisation est interdit 2 ans plus tard.

Pour l’essence, ce n’est guère mieux. En effet, non seulement vous investissez dans un transport polluant, et en plus, il est fort probable que vous ne puissiez pas la revendre à un prix acceptable. Et oui, l’acheteur d’une voiture d’occasion garde généralement son véhicule plus longtemps et ne va pas risquer d’acheter un modèle qu’il ne pourra pas utiliser bien longtemps, et qui risque d’être largement taxé.

En clair, si vous achetez une voiture aujourd’hui à 15 000€, dites-vous que vous allez probablement perdre 10 000€… En 4 ans. Sans compter l’essence, les assurances et autres frais de parking et d’entretien.

La question est de savoir pourquoi il y a encore autant de pub pour ce type de voiture ? Voici une partie de la réponse en image :

Des milliers de voitures invendues

J’ai absolument besoin d’une voiture, qu’est-ce que je peux acheter ?

Actuellement, c’est vrai, les modèles électriques ne sont pas très nombreux, et il s’agit généralement de petits modèles. Alors en attendant que d’autres modèles soient disponibles et que l’autonomie s’améliore encore, voici notre solution :

Si votre budget est limité et qu’il vous faut absolument une voiture pour aller travailler, regardez en priorité le marché de l’électrique d’occasion.
Si une petite citadine ne vous suffit pas, deux choix s’offrent à vous : les véhicules d’occasion classiques, la location, les véhicules libre-service, ou même la location entre particuliers. Faites votre calcul, si vous n’utilisez votre véhicule que les week-ends, même la location peut être une solution plus économique que l’achat d’une voiture neuve.

Merci Anne !

Même si je n’aime pas parler politique, il faut admettre que prendre cette décision n’est pas facile. En effet, même si 60% des parisiens n’ont pas de voiture, cette décision fera boule de neige et va fortement impacter les constructeurs automobiles, la vie des citadins et notre utilisation « open bar » de l’énergie électrique. Mais nous le devons aux générations futures, eux aussi ont le droit de vivre sur une planète où l’air est respirable. Alors, merci Anne.

Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer que le développement des véhicules électriques suive, que la production électrique soit assuré, et que les stations de rechargement soient suffisamment nombreuses… Sans compter, évidemment, que d’ici 5 ou 10 ans, les voitures autonomes seront bien plus présentes dans nos villes… Mais ça, c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire